Culture du chanvre en France : état des lieux

En raison de la nature du produit, la culture de chanvre est une activité qui est sujette à un règlement très strict en France. Ce qui n’empêche pas cette dernière d’en être l’un des plus grands producteurs mondiaux du chanvre industriel. Ce qui est amené à se demander : comment est l’état de la culture de chanvre en France.

Les usages de la culture de chanvre

En France, la culture de chanvre est utilisée principalement à des fins industrielles. La plupart des parties du chanvre sont exploitées, et ce, par différents secteurs. Les chènevis ou les graines de chanvre servent pour un usage alimentaire. Une fois pressés, les chènevis permettent d’obtenir de l’huile de qualité, riche en oméga (oméga 3 et oméga 6). Outre la cuisine, cette huile est aussi très prisée pour la fabrication de produits cosmétiques. La chènevotte ou la partie ligneuse est utilisée dans la papeterie et l’industrie textile. Seules les feuilles de chanvre sont considérées comme des déchets industriels.

La France, 2e producteur mondial de chanvre

Le gouvernement français est réservé sur l’usage de produits dérivés du cannabis. Pourtant, la France est le 2e producteur mondial de chanvre après la Chine. Cette situation est due au fait qu’une distinction nette entre chanvre récréatif ou cannabis et chanvre industriel est établi. Concernant l’immensité de la culture, il faut savoir que la France a exploité le chanvre très tôt au niveau national, soit près de 170 000 hectares au XIXe siècle. Mais au fil des siècles, la surface d’exploitation a diminué, soit près de 8000 hectares à partir du XXe siècle. Aujourd’hui, l’exploitation se fait surtout en Île-de-France, en Normandie et en Bourgogne.

Culture de chanvre : opportunité et limite

La culture de chanvre pour le bien-être est une filière à fort potentielle. Il faut savoir que le prix moyen à la tonne du chanvre est de 900 euros pour les graines et de 100 euros pour les pailles. Une filière à l’exploitation du CBD peut égaler ou même dépasser ces chiffres. Mais malheureusement, cette exploitation est sujette à des mesures strictes sous la mention de cannabis thérapeutiques. Seuls les grands exploitants agricoles sont à même de réaliser une culture déjà drastique.